Extraits de Chine

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification
64

A l'occasion de la réunion de la COP22 à Marrakech, le Monde Economie a publié le 4 novembre 2016 une analyse de Mamadou Lamine Diallo (ancien directeur de cabinet du président de la commission de l’Union africaine), Joël Ruet (économiste et chercheur au CNRS et président du think tank The Bridge Tank) et Wang Yao (secrétaire générale adjointe du comité pour la finance verte en Chine) par laquelle ils prévoient une "alliance objective entre la Chine et l'Afrique" à Marrakech.

Extraits :

Le Maroc accueille à Marrakech, du 7 au 18 novembre, la « conférence des parties » (COP22) à l’accord sur le réchauffement climatique. La présidence marocaine de la COP22 ne veut pas d’une simple « COP de mise en œuvre » de l’accord de Paris, conclu à l’issue de la COP21 de décembre 2015 ; elle souhaite en faire une COP de l’Afrique et des Sud. Compte tenu de la stratégie chinoise, il faut s’attendre à voir émerger à Marrakech une alliance objective entre la Chine et l’Afrique.

D’abord, le Sud est pressé. L’Initiative africaine pour l’adaptation (AAI), projet panafricain signé lors de la COP21, a posé une priorité : mobiliser la finance pour l’adaptation au changement climatique. Le Maroc ne souhaite donc pas « organiser l’après-2020 » (date fixée pour la mise en œuvre de l’accord de Paris), mais bien avancer cette date. Une telle accélération serait un succès diplomatique mondial pour le pays hôte, tout en servant le volet africain de sa stratégie.

La Chine, qui cherche des relais de croissance, est l’alliée objective de ce projet. Championne de l’économie bas carbone par l’intermédiaires des « sept secteurs stratégiques émergents » (énergies renouvelables, véhicules propres, services environnementaux, etc.), qui devraient couvrir 15 % du PIB chinois en 2020, la « fabrique du monde » veut déployer ailleurs ces industries pour rentabiliser sa propre transition. Elle a donc tout intérêt à soutenir le calendrier marocain d’accélération de la transition mondiale.

Seconde demande de l’Afrique qui sera présentée à la COP22 et qui rencontre aussi l’intérêt bien compris de la Chine : consacrer autant de financements à l’« adaptation » (au changement climatique, qui concerne davantage le Sud) qu’à l’« atténuation « (la réduction des émissions, qui est la priorité du Nord). Car, aujourd’hui, la première ne draine que 12 % des financements. Le comité scientifique de la COP22 pourrait ainsi proposer un « guichet unique » pour les financeurs ; la Chine y voit son intérêt pour que ses propres innovations, de l’agriculture à la finance verte, se diffusent rapidement au Sud.

Lire la suite
0
100

Dans un article daté du 25 juillet 2016 et signé par Sébastien Le Belzic, Le Monde Afrique se penche sur les investissements de la Chine dans le secteur de l'énergie.

Extraits:

La Chine a beau être l’un des pays les plus pollués au monde, elle n’investit pas moins des fortunes dans les énergies vertes. Avec près de 90 milliards de dollars consacrés aux énergies renouvelables chaque année depuis 2014, elle est le premier investisseur mondial dans le solaire, l’éolien et l’hydroélectricité. A quelques mois de la Cop 22 qui se tiendra du 7 au 18 novembre à Marrakech, la Chine pourrait jouer les premiers rôles sur le continent où elle est le principal investisseur dans le secteur des énergies vertes, loin devant la France et l’Italie. Au total, l’Afrique représente 13 milliards de dollars de contrats pour les entreprises chinoises !

Lire la suite
0
84

Selon un article du Monde Afrique en date du 5 octobre 2016, citant un expert américain David Dollar, du Brookings Institute, l'Afrique pourrait bientôt devenir l'usine de la Chine.

Extraits :

La Chine vieillit. Moins d’ouvriers dans ses usines, des salaires en hausse et une compétitivité en baisse : c’est la fin de l’âge d’or pour l’atelier du monde. « Cette situation représente une opportunité exceptionnelle pour l’Afrique », explique le chercheur américain David Dollar, du Brookings Institute. Pour cet ex-directeur de la Banque mondiale en Chine de 2009 à 2013, et ancien représentant du Trésor américain à Pékin, le continent africain pourrait tirer parti du rééquilibrage de l’économie chinoise.

Lire la suite
0
Mots clés: Diplomatie Economie
265

« La communauté internationale ne doit pas perdre la mémoire du massacre de Tiananmen »

Dans son édition du 3 juin 2016, Le Monde a ouvert ses pages "Débats" à la sinologue Marie Holzman, par ailleurs présidente de l'association Solidarité Chine. Elle y exprime le souhait que "la communauté internationale ne perde pas la mémoire du massacre de Tiananmen".

Extrait de Le Monde.fr du 3 juin 2016 :

Certains parlent du Massacre de 1989 comme d’un événement qui appartiendrait au passé. Certes, le pouvoir chinois a tout fait pour qu’il soit effectivement rangé dans les oubliettes de la bureaucratie communiste, mais, en fait, l’actualité du 4 juin se rappelle constamment à nous. Le 2 mai dernier, par exemple, nous apprenions que le prisonnier Miao Deshun serait bientôt libéré de prison. Condamné à vie en 1990 pour sa participation aux manifestations du printemps démocratique de la place Tiananmen, sa peine vient d’être commuée et il devrait être libéré le 15 octobre prochain. L’on apprend ainsi, au hasard des petites nouvelles qui s’échappent de Chine, qu’un prisonnier, que l’on croit à chaque fois être le dernier prisonnier de cette époque va être libéré… jusqu’à ce que l’on apprenne le nom d’un nouveau malheureux qui sera peut-être libéré dans deux, trois ans, et dont on ne connaissait même pas l’identité aujourd’hui.

Lire la suite
0
Mots clés: Histoire Pékin Politique
360

b2ap3_thumbnail_tiananmen.jpg

Mingongs, prostituées, anciennes et nouvelles générations réunies le temps d'une photo, étudiants de mai 1989 scandant des slogans pro-démocratie sur la Place Tian Anmen avant que le massacre ne se produise... Les clichés de Patrick Zachman actuellement exposés à la Maison européenne de la Photographie, montrent une Chine livrée à ses tiraillements et à ses chocs culturels, un condensé visuel de l'accélération historique que connaît le pays ...

b2ap3_thumbnail_photo.jpg

Lire la suite
0
Mots clés: Arts Histoire
338

Ci-dessus : Parc éolien dans la région des Terres rouges du Yunnan (sud-ouest de la Chine)

L'accord de Paris sur le climat adopté le 12 décembre 2015 est "une opportunité pour le développement international de la Chine" selon Christophe Granier et Alexandre Xing, conseillers du commerce extérieur de la France, qui s'exprimaient dans le Monde Economie en date du 13 avril 2016...

Extraits :

L'accord de la COP21 adopté à Paris le 12 décembre 2015 est une opportunité pour le développement économique de la Chine. Ses entreprises dans les secteurs de la production et de la distribution d'électricité possèdent en effet les compétences techniques, la capacité de financement et une approche des partenariats bien perçue dans beaucoup de pays.

La centrale thermique la plus puissante du monde (1000 MW) a été construite à Shanghai. C'est aussi celle qui offre le meilleur rendement et l'impact le plus réduit sur l'environnement grâce à la technologie dite "ultra-supercritique". Ses performances sont meilleures que celles des turbines à gaz, ce qui en fait une référence à l'export et devrait susciter l'intérêt de pays ayant d'abondantes ressources en charbon et une forte pression environnementale.

Lire la suite
0
Mots clés: Economie Environnement
300

b2ap3_thumbnail_Restauration-dun-bouddha-de-pierre-sur-le-site-de-Dazu-a-Chongqing.jpg

Restauration d'un bouddha en pierre sur le site de Dazu à Chongqing en mars 2014

Voici une information lue cette semaine dans le Quotidien du Peuple, organe de presse contrôlé par le Parti communiste chinois.

Le président chinois vient d'appeler à l'intensification des efforts pour sauvegarder le patrimoine du pays.

Les hauts dirigeants chinois ont réitéré leur détermination à renforcer la protection du patrimoine culturel du pays. Les vestiges culturels et le patrimoine "rappellent l'éclat de la civilisation, de la culture et de l'héritage de la Chine, reliant le peuple chinois à l'éthique forte qu'ils incarnent", a expliqué le président Xi Jinping.

Lire la suite
0
Mots clés: Arts Politique Tourisme
311

b2ap3_thumbnail_IMG_8774.JPG

Dans l'un des seuls pays du monde où la plateforme de films et de séries en ligne Netflix n'est pas disponible, Au nom du peuple est un équivalent chinois de la série américaine House of Cards. La mini-série Renmin de Mingyi (en chinois), produite à la demande du Parti communiste chinois, sera diffusée à la fin de l'année dans le pays le plus peuplé du monde, selon le journal britannique The Guardian, repris par Le Point.fr dans son édition du 27 avril. Objectif pour Pékin: promouvoir la lutte contre la corruption engagée par le président Xi Jinping. 

Extrait de l'article du Point (version électronique) daté du 27 avril 2016 :

Lors de sa prise de fonction en 2013, le président Xi Jinping avait annoncé  faire de la lutte anti-corruption une priorité : « Si nous laissons ce problème se propager comme de la mauvaise herbe, les conséquences seront désastreuses », avait-il averti, avant de citer un proverbe chinois : « Si tu restes dans un marché aux poissons trop longtemps, tu t'habitueras à la puanteur. »

Lire la suite
0
Mots clés: Politique
296

Pensant aux amoureux des bonsaïs, comment résister à l'envie de revenir dans la maison des Zhu à Jianshui (sud du Yunnan - voir autres articles dans ce blog) pour admirer ces innombrables splendeurs qui agrémentent les multiples cours de l'ancienne et riche demeure ? L'amour de la nature, la patience ainsi que le savoir-faire inouï des Chinois à l'égard des plantes s'illustrent, on ne peut mieux, dans la création de ces œuvres d'art...

b2ap3_thumbnail_IMG_9715.JPG

b2ap3_thumbnail_IMG_9734.JPGb2ap3_thumbnail_IMG_9719_20160427-173115_1.JPG

...
Lire la suite
0
Mots clés: Arts Yunnan
345

Voici trois informations lues cette semaine dans le Quotidien du peuple, journal controlé par le Parti communiste chinois.

b2ap3_thumbnail_image_20160401-001202_1.jpeg

1- Les déchets du e-commerce: Le commerce électronique  s'est développé si rapidement en Chine que les emballages produits par ce secteur d'activité sont devenus un problème pour l'environnement. Par exemple, une petite bouteille de lotion est souvent emballée de plusieurs couches de plastique. A Pékin , un vendeur de produits pour bébé consomme environ 20 000 mètres de ruban adhésif pour empaqueter les colis, ceci dans le but d'obtenir un commentaire positif des acheteurs sur leur envoi. Le volume considérable de déchets produits par le commerce électronique a attiré l'attention des consommateurs qui appellent à créer au plus vite un système de recyclage. Selon des statistiques fournies par la Poste chinoise, plus de vingt milliards de colis ont été expédiés l'an dernier, un chiffre en hausse de 48%.

Lire la suite
0
Mots clés: Economie
326

Hong Tudi, les "Terres rouges" du Yunnan, à quelque 250 km au nord-est de Kunming, valent vraiment le déplacement, même au mois de mars. Toutes les couleurs n'étaient pas au rendez-vous (la meilleure saison serait le mois de mai). Mais les paysages, façonnés comme partout par le labeur paysan, sont de toute beauté...

b2ap3_thumbnail_image_20160330-221120_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20160330-221606_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20160330-221554_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20160330-221507_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20160330-221443_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20160330-221417_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20160330-221349_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20160330-221254_1.jpeg

0
Mots clés: Tourisme Yunnan
334

b2ap3_thumbnail_image_20160327-143112_1.jpeg

b2ap3_thumbnail_image_20160330-222112_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20160330-222133_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20160330-222220_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20160330-222257_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20160330-222308_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20160330-222328_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20160330-222351_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20160330-222404_1.jpeg 

La ville de Jianshui (200 km au sud de Kunming, Yunnan) abrite l'ancienne propriété des Zhu, une riche famille de commerçants et de notables qui vécut ici à la fin de la dynastie des Qing. En l'espace de trente ans, cette famille connut une ascension fulgurante grâce au commerce de farine, de vin, de coton, d'étain et d'opium, ce qui lui permit de bâtir une propriété de deux hectares, composée de 214 pièces, de 42 cours intérieures, de très nombreux jardins et bassins, le tout parfaitement relié par de multiples portes et cheminements. La famille Zhu était une des plus fortunées du Yunnan. Classé site historique, le lieu est ouvert au public. Plusieurs films y ont été tournés. 

0
Mots clés: Tourisme Yunnan
327

Voici trois nouvelles lues cette semaine dans le Quotidien du peuple (journal du parti communiste chinois).

1) L'ATTRACTION DE LA BAII SE CONFIRME: Plus de trente pays ont demandé à adhérer à la toute nouvelle Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII) en plus des cinquante-sept pays membres fondateurs. Initiée par le président Xi Jinping en octobre 2013, et fondée en janvier 2015, la banque doit dévoiler ses premiers projets d'ici quelques semaines. Hong-Kong pourrait également devenir membre bien que ce soit un "État non souverain". Le ministre chinois des finances Lou Jiwei a été élu en décembre dernier premier président du Conseil des gouverneurs de la banque. La BAII, dont le siège est à Pékin, est une nouvelle institution financière multilatérale conçue pour fournir un soutien financier au développement des infrastructures et des échanges entre les pays asiatiques. Bien que la Chine soit le plus gros actionnaire de la nouvelle institution, Pékin s'est engagé à ne pas solliciter de prêts pendant les premières années de fonctionnement.

 

...
Lire la suite
0
Mots clés: Economie
347

Ces magnifiques rizières en terrasses de Yuanyang, fruit du travail de générations de paysans, qui conserveront-elles suffisamment de main-d'oeuvre pour pouvoir se perpétuer ou feront-elles les frais de l'essor urbain et de l'exode rural à l'oeuvre dans les endroits reculés du Yunnan ?

 b2ap3_thumbnail_image_20160327-011956_1.jpeg

b2ap3_thumbnail_image_20160326-234722_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20160326-235219_1.jpeg

...
Lire la suite
0
Mots clés: Tourisme Yunnan
327

b2ap3_thumbnail_image_20160323-092321_1.jpeg

b2ap3_thumbnail_image_20160323-092457_1.jpeg

A l'époque de l'empereur Guanxu des Qing, c'est dans ce centre d'examens pour le passage des concours mandarinaux de Jianshui (Yunnan) qu'étaient réunis les candidats de quatre préfectures du sud du Yunnan : Lin'an, Yuangjiang, Kaihua et Pu'er. Il comprend cent cellules dans lesquelles s'enfermaient les candidats pendant une vingtaine de jours pour passer l'ensemble des épreuves. Ils y prenaient leurs repas et y dormaient. La surveillance était étroite et la "triche" bannie. S'ils étaient reçus, alors ils étaient admis à passer les examens de niveau national, et en cas de réussite, seraient invités à une réception chez l'empereur, le Fils du Ciel. Les candidats de Jianshui, qui fréquentaient l'école tres réputée du temple confucéen situé à proximité, obtenaient d'excellents résultats (Lire aussi dans ce blog l'article "Passer les examens mandarinaux").

0
Mots clés: Yunnan
375

b2ap3_thumbnail_image_20160323-082948_1.jpeg

Jianshui, une petite ville du sud-Yunnan, à l'architecture traditionnelle magnifiquement conservée, abrite l'un des trois plus grands temples confucéens de Chine. 

b2ap3_thumbnail_image_20160323-075728_1.jpeg

...
Lire la suite
0
Mots clés: Tourisme Yunnan
335

b2ap3_thumbnail_image_20160321-220432_1.jpeg

Voici une collection de bonsaïs, découverte, un peu par hasard, dans les jardins du musée des Minorités de Kunming...

b2ap3_thumbnail_image_20160321-210032_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20160321-210141_1.jpeg

...
Lire la suite
0
Mots clés: Arts Yunnan
338

Voici quelques masques présentés par le musée des Minorités de Kunming, capitale d'une province où cohabitent vingt-cinq minorités différentes, vivant pour la plupart dans des territoires bien délimités par un relief très accidenté. Ces masques servent ou servaient dans différentes cérémonies rituelles : fêtes, mariages, sépultures, cérémonies pour écarter les esprits et les catastrophes, etc.

b2ap3_thumbnail_image_20160321-012419_1.jpeg

 

...
Lire la suite
0
349

b2ap3_thumbnail_image_20160320-041554_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20160320-041653_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20160320-041735_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20160320-041920_1.jpeg

Lire la suite
0
Mots clés: Minorités Tibet Yunnan
375

 

b2ap3_thumbnail_image_20160319-120504_1.jpeg

b2ap3_thumbnail_image_20160427-183209_1.jpeg

Construit au début des années 1900 par la France, le chemin de fer qui relie Kunming, la capitale du Yunnan à la frontière vietnamienne (le Tonkin d'alors) offre un double symbole. Il permit tout d'abord à la France de figurer parmi les puissances occidentales désireuses de se partager le gâteau chinois. C'est alors la pleine époque, faut-il le rappeler, de la "politique de la canonnière" et du "dépeçage" de la Chine. La France, présente au Tonkin, convoite entre autres les richesses minières du Yunnan. Cette ligne de chemin de fer (qui a coûté aux contribuables français quelque cent millions de francs !) symbolise ensuite le haut niveau des ingénieurs français de l'époque. En effet, la ligne est une prouesse technique. Longue de 470 km, elle a nécessité la construction de 3422 ouvrages d'art, dont le célèbre viaduc de la Namty (photo). Cela eut un prix : plus de 12000  morts !

Voici, dans les lignes qui suivent, les principaux protagonistes de l'aventure yunnanaise...

Lire la suite
0
Mots clés: Diplomatie Histoire Yunnan

Archive

Loading ...

Connexion